Usine de Castelmella

L'aluminium de première fusion, ou aluminium primaire, est le métal produit par l'électrolyse de l'alumine; l'aluminium de seconde fusion, ou aluminium secondaire, est le métal produit par la fonte et l'affinage des déchets, chutes, copeaux et limaille, pièces détachées en aluminium et ses alliages.

Ces "matières premières" contiennent de l'alumine et, selon leur origine, d'autres composants comme des peintures, des huiles, du plastique et des substances organiques, composants qui peuvent être séparés avant le traitement.

L'oxyde d'aluminium est le résultat du contact entre la surface du matériau et l'atmosphère; la fine pellicule oxydée est très dense et évite l'oxydation à l'intérieur du métal, ce qui garantit la résistance à la corrosion. Les autres composants font généralement partie du produit d'origine, comme les peintures ou les plastiques, ou bien proviennent du traitement des matières premières, comme les lubrifiants.

Lors de la fusion des déchets, l'alumine doit être séparée du bain de métaux du four dans le but de préserver les lingots d'alliage léger, ce qui est le produit fini. Cette technologie, actuellement utilisée au niveau mondial, implique presque exclusivement l'utilisation des fours rotatifs fonctionnant avec des sels de déchets. Grâce à l'utilisation d'un mélange de chlorure de potassium et de chlorure de sodium, l'aluminium liquide est protégé de l'oxygène présent dans l'atmosphère, ce qui empêche l'oxydation du métal, qui possède une grande réactivité en raison des hautes températures. De plus, l'alumine entre dans la solution avec ce mélange qui agit comme un solvant. En plus de sa fonction de solvant et de protecteur contre l'oxydation, lors du processus de fusion le résidu retient également les matériaux inertes et tous les autres matériaux qui « dégradent » le bain métallique.

Il reste un certain nombre de produits à la fin du processus: aluminium métallique, alumine, autres oxydes de métaux présents dans l'alliage léger et matériaux inertes retenus dans un mélange de chlorure. Le poids du résidu produit est égal à 0.5-0.7 du poids du métal. Ce volume important de résidu ne peut pas être considéré comme un simple résidu puisqu'il est composé de métaux considérés comme étant des matières premières, comme l'alumine, ou qui peuvent être recyclés lors du processus de production duquel ils proviennent, comme le chlorure de sodium et le chlorure de potassium.